15 façons de trouver de l’inspiration


Le Blog est mort, vive le blog ! Non j’déconne. Mais c’est vrai je n’ai pas écrit depuis un bail.
Je n’étais pas vraiment en manque d’inspiration. En fait, depuis quelques mois, j’ai fais des trucs quand même. J’ai rejoint ma copine à Londres, terminé un album avec mon groupe (que je mixe actuellement), je finalise d’autres tracks pour moi, etc, ma vie mon oeuvre, tout ça tout ça !

Mais j’avais aussi et surtout besoin de savoir ce que j’allais bien pouvoir te raconter sur mon petit site. Enfin je dois être honnête, j’étais quand même un peu en manque d’inspiration pour le blog, j’avais un peu l’angoisse de la page blanche.
Mais me revoilà pour de nouvelles aventures ! Je me suis dit que la question de l’inspiration n’était pas une mauvaise idée pour s’y remettre…

Je t’ai manqué ? Allez fais semblant !

On se sent parfois bloqué, hein?  Piano, guitare ou souris sous les doigts, c’est la page blanche, le « writer’s block » des anglais. On ne peut pas toujours être frappé par le feu divin de l’inspiration… On ne la commande pas.

On ne la contrôle pas. Certain l’ont, certain ne l’ont pas.

Enfin, est ce que c’est si binaire que ça ?

Si toi aussi, jeune padawan de la création musicale, il t’arrive de lutter pour surmonter l’angoisse de la page blanche, voici quelques astuces qui je l’espère, te donnerons de l’inspiration !
Et ainsi devenir un Jedi du home studio.

Ce que je vais écrire tient peut être de l’évidence, mais je trouve important de le matérialiser, si tu peux t’en souvenir, en cas de panne, qui sais… tu me remercieras peut être ?

Ces méthodes, je les ai toutes plus ou moins toutes testées, et approuvées.

calvin et l'inspiration

1. Balance une grille d’accord

Je n’ai pas dis que j’allais être révolutionnaire. T’inquiète les autres sont mieux.
C’est sans doute la méthode la plus simple et la plus basique pour commencer une musique. Si tu essaye de te lancer directement dans l’écriture des paroles ou de la mélodie qui fait mouche, mais que ça ne marche pas, ça peut valoir le coup d’aller voir ailleurs. Ouvre ton logiciel, et envoie quelques accords. C’est con mais une base, même assez « pauvre » musicalement, reste toujours une base sur laquelle s’assoir.

 

2. Ecris à propos de toi

Encore un truc évident, mais ne le sous estime pas. Essaye de piocher dans tes propres expériences pour écrire. Plus la musique est honnête – dans le sens « vraie » du terme – plus les gens peuvent s’identifier. Et on sait assez vite quand ça sonne « faux ». Les rappeurs qui se font passer pour des caïds en se cachant derrière le sacrosaint « on fait de l’entertainment » c’est juste tellement faux. Ca tire vers le bas. Enfin « fake » comme on dit de nos jours en français. Alors ne tombe pas là dedans s’il te plait… Ou alors casse toi et ne reviens pas ici !

3. Essaye toi au remix

Tu n’arrives pas à sortir un truc original de ton cerveau dérangé ? Tente donc l’aventure du remix ! Trouve toi un acapella sur youtube et balance le dans ton logiciel favori. Le reste n’appartient qu’à toi, et s’il te plait, essaye de t’éloigner de l’original ! C’est une manière détournée d’être créatif après tout. Et ce sera toujours mieux que rien.

 

4. Imagine une histoire

En cas d’angoisse de la page blanche, le pire c’est de chercher à forcer la création. Avant de t’y mettre, essaye de te mettre dans un état d’esprit propice : imagine toi une histoire. Ecris le sur une feuille, ou raconte la toi dans ta tête.  » Il y a ce mec, il fait ça, il lui arrive ceci, il va là… » Peu importe le sujet, peu importe le propos, le fait de raconter une histoire dans ta musique va vraiment donner du sens au processus créatif. Et encore une fois, si tu utilise une histoire dans ta chanson, ton auditeur aura plus de chance de s’y connecter.

 

5. Ecoute de la musique que tu aimes

Tu es fan de tel ou tel groupe. Vas y, fais toi un shoot de ton classique favori. Retrouve tes racines inspirationnelles (pas mal hein). Reviens vers ceux qui t’ont donné envie de t’y mettre toi aussi. Attention toutefois. C’est à double tranchant, ça peut littéralement te couper l’envie de t’y mettre pour la soirée. Ca m’est arrivé plusieurs fois en matant un concert de Radiohead… Fausse bonne idée quoi.

 

6. Ecoute de la musique que tu n’écoutes jamais

Quoi de mieux pour trouver de nouvelles idées? Sors de ta zone de confort, va là où tu n’as pas l’habitude d’aller. Ecoute d’autres styles musicaux que ceux que tu as l’habitude d’écouter. Ca peut vraiment te donner plein d’idées à adapter à ton propre style, et booster tes compositions passées et à venir.

 

7. Crées toi un monde dans ta tête

Un bon, un très bon moyen pour donner de la cohérence à ton propos… Imagine donc un monde bien à toi. Où sommes nous ? A quelle époque ? Que voit on ? Qu’entend t on ? Est ce un monde positif à tendance majeure, ou un monde angoissant, à connotation mineur ? Inspire toi des films que tu aimes, ou de séries, mais gare au plagiat, trouve toujours l’espace pour mettre ta patte.

Pour te donner un exemple, dans une de mes chansons, ‘The Loner’, j’avais pensé à un monde genre « Wall-E / I Am Legend » dans lequel j’imaginais un dernier homme dans une ville dévastée, fuyant sa propre solitude. Je trouve qu’il y a une certain cohérence :

Tu valides ?

 

8. Sors te vider la tête

Note pour moi même. C’est un peu chiant comme conseil j’avoue. J’ai vraiment du mal a l’appliquer celui là, alors je l’écris noir sur blanc ! Mais c’est normal d’être bloqué parfois. De ne pas avancer comme on le voudrait. Alors sors, range ta grat’, éteint ton ordi, et va penser à autre chose.  Tu reviendras le coeur et l’esprit prêt à en découdre. NB : Tu peux prendre un petit carnet, qui sait tu auras peut être l’idée du siècle à ce moment là !

 

9. Vole de l’inspiration aux autres

Inspire toi des autres arts. Regarde des tableaux, des films ou des photographies que tu aimes. Pourquoi ne pas regarder des films ou des clips et couper le son. Ca peut peut être t’inspirer.
Bref, va chercher un déclencheur chez un autre. Après tout, tu ne voles rien. Tu fais simplement ce que font tous les artistes. La création ex-nihilo est quand même assez rare….

 

10. Fais mumuse avec des samples

Je ne suis pas un grand fan de sample. Ni un grand expert en la matière. Mais ça peut être un bon point de départ de balancer un sample dans ton DAW et de le bidouiller. Détruit le, triture le. Qui sait, tu pourrais te réveiller avec une nouvelle track demain matin.

11. Enregistre tes propres samples

Voilà qui peut être beaucoup plus intéressant. Enregistre tes propres samples, si tu as un micro, c’est facile. Pas besoin de t’expliquer comment ca marche. Utilise les objets qui t’entoure.
Si tu as un enregistreur portable, type Zoom H4n comme moi, c’est encore mieux ! A toi les bruits de pas, de la ville, les petits oiseaux, la pluie qui tombe….Je sais que Four Tet a une collection de dossiers remplis de samples qu’il récupère et enregistre à droite à gauche, qu’il bidouille ensuite comme un gros autiste.

 

12. Commence par le refrain

Ok, en général, on allume l’ordi, on on sort la guitare, et on commence par le début, on trouve une grille, une ligne mélodique, on tente un couplet, puis vient le refrain. Mais qui a dit qu’il fallait commencer par le commencement ? On s’en fout en fait. Dis toi que ton début, et bien, c’est ton milieu en fait. Voire ta fin de morceau ? De toute façon il est facile ensuite de structurer ton morceau.

 

13. Pique des structures de morceaux

Allez, fait toi plaisir. Va piocher dans tes inspirations. Trouve des morceaux aux structures intéressantes, ou du moins, qui te plaisent. Je ne sais pas moi… Une intro de 3 minutes ultra répétitive avant de commencer la chanson qui n’a rien a voir ? Un morceau type AAAB, avec toujours la même rengaine, pour enfin finir sur autre chose ?

 

14. Ouvre de vieux projets

Ca m’arrive souvent. Je ne finis par les morceaux. En tout cas, pas toujours. Je les partage encore moins. Mais ça me semble une règle relativement censée (dans mon monde en tout cas). Je suis sur que tu as toi aussi de vieux dossiers qui finalement ne sont pas si pourris que ça ! Tiens tu te souviens de la chanson dont je parle au point 7 ? Eh bien c’était juste un arpège de guitare qui trainait là. C’est maintenant un de mes morceaux préférés parmi ceux que j’ai fait. Alors va fouiner tes dossiers, qui sait ce qui s’y cache ?

15. Change d’environnement

Tu as du mal à te renouveler ? C’est peut être aussi parce que tu traines dans ton home studio depuis trop longtemps. Tu fais face à ton écran (ou deux, si tu es chanceux) et il faut dire que ça n’est pas la vue la plus inspirante… Embarque un enregistreur et va t’enregistrer avec ta guitare à la campagne. Ou juste sors ton laptop, ta paire d’écouteur et va te poser ailleurs, dans un café, dans une gare. Peu importe. Tu as compris l’idée : change d’air. Vas inspirer, et la retrouver, cette foutue inspiration !

Voilà pour cette petite liste, comme toujours non exhaustive.

A toi de me donner tes idées dans les commentaires !

lemusicien
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments