Comment utiliser le Flex Pitch de Logic Pro X ?

Aujourd’hui je corrigeais une de mes pistes de voix sur un nouveau morceau…

Pas besoin de chanter juste !

Et je me suis dit que cela méritait une petite vidéo pour vous montrer en quelques minutes comment utiliser le Flex Pitch dans Logic Pro X. Je vous ai aussi posé ça par écrit pour les plus assidus d’entre vous !

Le Flex Pitch est un outil très puissant, similaire à Melodyne, qui permet de corriger la hauteur de tout type de fichier audio. En gros si tu chantes un peu faux, c’est plutôt une bonne nouvelle !

 

Tour du propriétaire

On active les fonctions de Flex ici :

1activer-flexpitch

Et on choisit Flex Pitch là :

2choisir flex

 

Après une analyse plus ou moins longue, dépendant de la puissance de votre ordinateur, et de la longueur de la piste à analyser, Flex Pitch vous présente chaque note audio sous cette forme :

Capture d’écran 2016-07-02 à 18.30.16

Pour chaque note, on trouve six points activant chacun une fonction bien précise.
Cela ressemble fortement à la piano roll MIDI, c’est comme cela qu’on peut définir avec aisance chacune de nos notes. Dans notre exemple ci dessus, la note sélectionnée est un La b.

On découvre aussi la ligne précise de notre chant : on peut se rendre compte visuellement des décrochés de la voix. Cela va nous aider à travailler en précision nos notes.

Les fonctions

Fine Pitch est la fonction la plus utile pour nous ici. C’est avec elle qu’on va monter ou descendre notre note. Cela peut être juste de quelques cents ou carrément de plusieurs octaves (aïe !)

3finepitch

 

Vibrato permet de travailler sur… le vibrato de notre note !

4vibrato

Si tu es bon chanteur, normalement ta voix ne tremble pas beaucoup, par contre si tu es un peu juste, comme moi ta voix risque de secouer un peu.
Le vibrato permet de réduire ces petits écarts au sein de la même note.
Utilisé avec trop d’enthousiasme et on perd vite l’humanité de la voix.

Prudence donc.

 

Gain est lui aussi assez limpide… On augmente ou diminue le volume de chacune de notes.
Très pratique en fin de phrase, à bout de souffle, ou bien pour réduire certains.

5gain

 

Pitch Drift est lui plus subtile !

En fait on va travailler sur l’attaque et la fin de chaque note.

6pitch drif

En entrée donc…

6pitchdrift

Et aussi en sortie !

Ça permet de jouer en finesse sur l’enchainement de deux notes dont l’écart est un peu foireux par exemple…  Il va donc modifier la « ligne » dessinée qui présente avec précision notre ligne de voix.

7pitch ex

Ici par exemple on attaque par le haut !

8 pitch ex

Et ici par le bas !

Pour le voir en action, reportez vous à la vidéo !

Le Formant Shift est sans doute le plus délicat à maitriser et à cerner.
Capture d’écran 2016-07-02 à 18.30.16

En gros il va rattraper un peu le côté ‘robotique’ de notre traitement de la note en tirant son timbre vers le bas ou vers le haut

Je vous laisse jeter un oeil à la vidéo pour en savoir plus.

C’est l’option que j’utilise le moins en général, sauf en cas de ‘traitement de porc’ histoire de rattraper le coup ! Mais c’est rare dans mon cas précis. Peut être que vous, ça pourra vous servir…

Un mot de prudence

On pourra argumenter sur le fait que cela reste une outil, un cache misère artificiel, et on est bien d’accord. Seulement Apple nous offre le dit outil dans notre DAW préféré, il serait donc dommage de ne pas s’en servir… mais avec parcimonie !

Comme souvent, « trop d’effets tue l’effet », donc, prudence avec vos corrections, sinon on risque de perdre le grain unique (et humain) propre à chaque voix…

Sauf si bien sur vous faites du rap de l’an 2016 rempli d’auto-tune…
Auquel cas lâchez vous.

lemusicien
 

Click Here to Leave a Comment Below 2 comments